Facilement irritable au travail ? Conseils si vous êtes au bord du burn-out

Mes financesAloe Life

Au travail, tout se passait comme sur des roulettes : vous travailliez dur, vous étiez inspirée et progressiez à grands pas. Chaque matin, vous étiez impatiente de vous rendre chez votre employeur, vous vous sentiez en effet estimée, votre énergie était récompensée et vous étiez importante. Vous aviez trouvé le bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. Et puis soudain. Tout s’est arrêté. Quelque chose venait de changer.

Cela n’a sûrement pas surgi de nulle part, mais l’attitude positive et la magie sur votre lieu de travail se sont lentement atténuées. Vous pouvez peut-être même déterminer quels facteurs ont provoqué ce changement. Un nouveau Manager ? Un nouveau service ? Plus de pression ou un événement survenu dans votre vie privée ? Quoi qu’il en soit, toutes vos pensées positives se sont envolées en fumée. Vous vous êtes sentie tendue, susceptible, fragile.

Un burn-out s’annonce ou du moins les (premiers) signes du surmenage sont déjà là…

Quels sont les symptômes d’un burn-out ?

Les symptômes d’un burn-out recouvrent souvent les aspects (ou une combinaison des aspects) suivants : fatigue, cynisme et perte de motivation. Vous remarquez que vous êtes toujours rebutée à l’idée d’entamer une nouvelle semaine de travail ? C’est probablement un premier signal d’alarme. À cause du stress, vous commencez peut-être à ressentir des douleurs physiques à savoir, des problèmes digestifs, une tension artérielle trop élevée, des maux de tête et/ou de l’épuisement. Les réactions de votre corps traduisent souvent vos émotions. Votre conscience peut bien essayer de vous raisonner, votre corps est en train de franchir une limite.

Quelles sont vos options en cas de (prémices de) burn-out ?

Dans tous les cas, prenez la chose au sérieux. La vie est trop courte pour rester prisonnier d’une situation qui peut avoir des effets désastreux aussi bien sur le mental que le physique. Dans un monde parfait, vous préféreriez faire un pas en arrière, en affrontant directement le problème ou – si ça ne marche pas – arrêter de travailler. Cette idée vous a déjà sûrement traversé l’esprit lors d’une réunion, mais est-ce vraiment une solution réaliste ?

Certaines personnes peuvent se le permettre (financièrement), mais pour la plupart, ce n’est pas le cas. Qu’en est-il pour vous ? Imaginez… Vous avez travaillé des années pour faire carrière. Vous ne pouvez pas tout arrêter d’un coup ! Pensez aux conséquences financières, l’indépendance de votre famille ou juste l’idée : ‘mais qu’est-ce que je vais pouvoir faire ensuite ?’ Heureusement, il existe d’autres étapes, moins radicales, que vous pouvez entreprendre pour surmonter le burn-out.

Conseils pour gérer un burn-out (ou le prévenir !) :

1. Concentrez-vous d’abord sur votre corps

Écoutez d’abord votre corps pour savoir ce dont il a besoin. Vous avez des douleurs chroniques qui sont probablement apparues à cause du stress ? Veillez alors à ce que votre santé physique retrouve son équilibre. C’est la priorité majeure ! Surveillez de près votre rythme cardiaque, tension et poids et consultez régulièrement votre médecin.

2. Mangez comme un pro

Lorsque vous subissez trop de stress, la tentation est grande de succomber à la malbouffe. Vous jetez plus rapidement votre dévolu sur de la ‘comfort food’ telle que les pizzas et le chocolat parce que ces aliments vous réconfortent instantanément mais cela ne dure pas longtemps. Vous récompensez de temps en temps avec une petite douceur est très bien, tant que votre source d’alimentation primaire reste basée sur des ingrédients et plats sains. C’est pourquoi, évitez autant que possible les aliments transformés à faible valeur nutritionnelle et mangez plutôt comme un pro : sain, nutritif et varié.

Vous avez souvent tendance à grignoter ? Lisez nos cinq astuces pour arrêter !

3. Faites régulièrement de l’exercice

Un burn-out au travail est souvent le reflet d’un malaise dans votre vie. Une des raisons pourrait être le temps trop long passé derrière votre ordinateur. Même les bureaux ergonomiques en position assis-debout proposent à vrai dire trop peu de variation de mouvements. Debout. Assis. Point final. Essayez alors d’intégrer autant que possible de l’activité physique à votre routine quotidienne. Que vous optiez pour un sport après le boulot ou de faire un tour de quartier à midi (ce qui est une bonne idée car cela vous oblige à faire une pause dans votre travail). Pas besoin de courir un triathlon, mais en faisant un peu plus d’exercice, vous verrez que vous vous sentirez mieux.

4. Déterminez vos limites au travail

Peut-être avez-vous beaucoup donner de votre temps et énergie. Même si cela fonctionnait parfaitement par le passé, il est sans doute maintenant nécessaire de ralentir le tempo. Repensez au moment où vous avez dépassé vos limites pour le travail. En y réfléchissant bien, n’auriez-vous pas pu déléguer certaines tâches ? Déterminez vos priorités afin de vous concentrer sur les choses qui, selon vous, sont vraiment essentielles. Apprenez aussi à dire : Non ! Faites de votre personne une priorité !

5. Libérez-vous du temps pour des moments de plaisir et de folie

Libérez-vous du temps pour un grain de folie, à la maison et au bureau. Vous croulez sous les tâches et ne savez plus où donner de la tête ? Prendre du plaisir et vous laisser aller en faisant quelque chose de frivole peut vous sembler une perte de temps, mais c’est justement dans ces moments de stress qu’il est important de faire baisser la tension en rigolant un bon coup. Réservez-vous des idées de choses sympas à faire et ressortez-les de temps en temps. Faites revenir l’optimisme !

Pour finir

Vous reconnaissez ces symptômes d’un burn-out et vous pensez en frôler les limites, alors retenez bien ces 5 conseils. Concentrez-vous d’abord sur votre corps et recherchez un peu de tranquillité. Veillez ensuite à ne pas trop succomber à la malbouffe et essayez de bouger davantage. Déterminez vos limites au travail et accordez-vous du temps pour un peu de plaisir et de positivisme.